• Chapitre 7

     

    Tremblant, Foudre referma aussitôt sa main. Que se passe-t-il? paniqua-t-il intérieurement. Il jeta un coup d'oeil alentours afin de s'assurer que personne ne le voyait et ouvrit de nouveau sa main. Le signe était un cercle noire survolé de petits triangles blanc. Une multitudes de question l'assaillaient. Pourquoi ce signe? Que signifiait-il? Et comment s'en débarrasser? Il sursauta quand les fougères remuèrent près de lui. Inquiet, il jeta un coup d'oeil. Ce n'était qu'un oiseau. Affolé le volatile s'envola, en donnant en passant un coup d'aile puissant au jeune homme.

     

    Foudre lâcha une insulte sous le coup avant de se décider à partir un peu explorer la forêt. Après tout, qui avait-il de mieux à faire? Ziva était partie chercher ses stupides plantes et tout les autres dormaient. Il se leva et s'enfonça parmi les bois.

     

    Il marcha un moment, l'esprit obsédé par l'étrange signe et ne fit pas attention où il marchait. Il trébucha dans un terrier de lapin et atterrit tout droit sur Ziva qui était occupé à arracher d'étranges fleurs bleus.  A demi assommé, Foudre se releva maladroitement en se frottant le crâne.

     

    << Tout va bien? >> s'enquit Ziva en l'aidant.

     

    Foudre ne répondit rien et l'aida silencieusement à ramasser les herbes. Ensuite, le frère et la soeur rentrèrent tant bien que mal au camp, malgré les nombreux arrêts de la jeune fille pour ramasser ici et là toutes sortes de plantes. Foudre fit de son mieux pour garder son calmer tandis que Ziva se penchait pour ramasser une énième fleur. Il observa les alentours. Les bois étaient clairs et clairsemés, les feuilles des arbres parsemés de fleurs multicolores, de petits buissons de fruits juteux et le soleil réchauffait le sol donnant une atmosphère rassurantes. Malgré tout, Foudre n'était pas serein. Ce signe lui occupait toujours l'esprit.

     

    << Tu viens? >> lui demanda Ziva en lui touchant l'épaule. Il sursauta, il n'avait pas entendue la jeune fille qui apparemment l'avait appelée plusieurs fois. << Aller dépêche-toi ça fait 10 lunes que je t'attends! >>

     

    Elle se mit à rire. Ziva était une fille réservée mais tellement pleine de vie avec les gens qu'elle connaissait. Elle et Foudre était très proches. Orphelin tout les deux, ils avaient étaient adoptés par un couple tout jeunes et ne l'avaient appris que récemment. Cependant cette fois, Foudre n'avait aucune envie de plaisanter avec se soeur. Il grommela quelque chose et la bouscula pour passer devant. De retour au petit camp, ils s'assirent à côté d'un petit rocher puis Ziva sortit ses herbes de sa petite sacoche.  Elle choisit quelques unes d'entre elles et les étala sur la pierre. Ensuite, elle sortit un des petits bols en bois et deux grosses pierres. Elle passa un de chaque à son frère ainsi que quelques plantes.

     

    << Que veux-tu que je fasse avec ça? grogna-t-il.

     

    - Regardes-moi et fait pareil. >>

     

    Elle mis les plantes dans la pierre et  commença à les moudre à l'aide de la pierre. Foudre soupira et fit de même. Au bout d'un moment, Ziva leva les yeux vers lui et s'écria :

     

    << Que fait-tu? Attends c'est comme ça qu'il faut faire. >>

     

    Elle se leva et lui montra.  Foudre, à bout de sa patience, ne dit pourtant rien, il laissa sa soeur faire. Elle lui montra comment bien moudre les feuilles et faire une mixture correcte. Au bout d'un moment, elle remarqua quelque chose d'étrange sur la main de son frère.

     

    << Qu'es ce que c'est que ça? s'exclama-t-elle en lui attrapant la main. 

     

    - Rien!

     

    -  Mais si laisse moi voir! >>

     

    Foudre tira sa main d'un coup sec et se leva d'un coup. Il prit sa soeur par les épaules et hurla :

     

    << Qu'es ce que ça peut te faire? Tu n'es pas ma mère! ! Fout moi la paix! >>

     

    Choquée Ziva ne dit rien. C'était la première fois que Foudre s'énervait comme ça. Lui-même recula en voyant ce qu'il venait de faire. Ses cris avait réveillé Picxie que se relevait ensommeillée.

     

    << Qu'es ce qu'il ce passe? bailla-t-elle.

     

    - Rien! >> fit Foudre avec humeur avant de s'éloigner.

    Que lui arrivait-il?

     

    Du coup la flemme de m'avancer pour faire un rythme régulier donc je poste au fur et à mesure que je fait les chapitres :3


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :